Image

Confort acoustique

Image
En Ile-de-France, la pression immobilière et la volonté de fluidifier les espaces de travail poussent de plus en plus d’entreprises à supprimer les postes fixes. C’est une rupture forte avec les modes d’organisation et les représentations classiques de l’espace de travail. Mais avec un taux de remplissage moyen des bureaux individuels dépassant rarement 60%, l’argument des m2 gagnés semble irrésistible.

Pour autant, le risque de perdre en confort, en efficacité, en créativité, en motivation voire en santé de ses collaborateurs n’est pas négligeable. Pour y pallier, intégrer ce changement à une démarche d’amélioration de la qualité des espaces de travail est nécessaire.

Par exemple, plus on décloisonne un plateau, plus il est capital d’étudier les questions de confort acoustique : diminuer le niveau de bruit ambiant, éviter la propagation des sons, créer des zones où l’on peut discuter de manière informelle sans déranger les autres, proposer des cabines téléphoniques accueillantes…

La qualité de la lumière et l’homogénéité de la température sont tout aussi importantes pour que la totalité des postes proposés soient réellement confortables et appréciés comme tel.
En France, 6% des actifs travaillent sans poste attitré et 29% dans un open-space avec postes fixes.

Sources :
- Actinéo Baromètre de la qualité de vie au bureau
- Le Monde « Les sans bureau fixe se rebiffent »

Vous souhaitez rencontrer ceux qui ont déjà essayé Kandu ?

Nous vous mettrons en contact avec plaisir.

Nous contacter
  • Image

    10.04.2018

    Quand la ventilation impacte l'absentéisme au travail de 35% !

    Lire l'article
  • Image

    23.04.2018

    Combien de temps perdez-vous à cause des bruits dérangeants d'un open-space?

    Lire l'article
  • Image

    05.09.2018

    Les COV, quésaco ?

    Lire l'article