La qualité de vie au travail,

la clé pour attirer des talents

Alors que la pénurie de talents en entreprise n’a jamais été aussi importante, les employeurs ont une obligation nouvelle : trouver les ingrédients pour attirer les profils les plus recherchés. À ce compte, un élément semble décisif pour recruter et fidéliser les talents : l’agencement des locaux et la qualité de vie au travail. Explications.

Attirer des talents, une mission devenue presque impossible pour les employeurs

Attirer des talents, une mission devenue presque impossible pour les employeurs

Bien que la croissance reparte à la hausse et que les intentions d’embauche soient prometteuses, de nombreuses entreprises sont confrontées à un problème de taille : l’impossibilité de recruter un profil adapté à leurs besoins. Cette situation, il semble que nous la devions en grande partie à l’accélération de la transformation digitale, créant des besoins techniques nouveaux et très spécialisés. Rares et donc recherchées, ces compétences techniques confrontent les professionnels à une pénurie de talents sans précédent. À en croire une étude réalisée par ManpowerGroup en 2018, les difficultés de recrutement sont d’ailleurs à leur plus haut niveau depuis 12 ans et continuent de s’accentuer [1].

Plusieurs chiffres illustrent d’ailleurs la complexité qu’éprouvent les entreprises à attirer des talents et à les fidéliser :

  • 45%: c’est le pourcentage d’employeurs affirmant avoir des difficultés à recruter. Un sentiment partagé par tous les secteurs, du transport au commerce, en passant par l’industrie. Les start-ups non plus ne sont pas épargnées car la moitié d’entre elles sont concernées par cette difficulté [2] ;
  • 3 sur 10 : c’est le nombre de TPE ne parvenant pas à recruter des talents. Pour les grandes entreprises, le constat est encore plus terrible puisqu’elles sont 67% à être dans la même situation ;
  • 1 employeur sur 3 : il s’agit de la part d’employeurs qui déplorent le manque de candidats qualifiés, notamment en raison d’un défaut de compétences (20%) ;
  • 1 salarié sur 2 : c’est la part de salariés français, du privé et du public, qui aimeraient changer d’entreprise et qui sont à l’écoute des opportunités qui se présentent [3] .

48%

des start-ups recherchent principalement des profils commerciaux / marketing

Le saviez-vous ? Le métier de commercial est l’un des plus recherchés par les entreprises.

Tous secteurs d’activités confondu, les commerciaux sont les seconds profils les plus recherchés par les entreprises, tandis que les métiers informatiques (développeur, administrateur réseau, etc.) se classent en sixième position [4]. Un constat partagé par les start-ups car elles sont 48% à rechercher principalement des profils commerciaux/marketing et 35% des programmeurs et développeurs. Pour ces dernières, la pénurie de talent s’affirme même comme le principal frein à leur développement, devant le financement [5] .

La qualité de vie au travail, principal critère de choix d’une entreprise pour les candidats

Qu’ont en commun BNP Paribas, LVMH, Axa, Engie mais aussi L’Oréal et Orange ? A priori, pas grand chose. Pourtant, selon le baromètre Top Companies réalisé par LinkedIn, elles font toutes parties des 10 entreprises les plus attractives de France en 2019. Ce constat nous amène à nous poser une question : quels sont les critères de choix d’une entreprise pour les candidats ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le salaire n’occupe pas la première place puisqu’il n’est plébiscité que par la moitié des candidats à en croire une enquête menée par JobiJoba [6]. Les perspectives d’évolution et la reconnaissance dans les valeurs de l’entreprise ne font d’ailleurs pas mieux.

À en croire cette même étude, près de 8 candidats sur 10 affirment que l’ambiance au travail est leur premier critère de choix d’une entreprise. Une situation qui ne pourra aller qu’en s’accentuant car les futures générations partagent ce sentiment : 80% des millénials considèrent que la qualité de vie au travail (QVT) est importante [7], tandis que 6 membres de la génération Z sur 10 estiment que la QVT est même plus importante que le salaire [8].

Vous l’aurez compris, la qualité de vie au travail s’affirme comme un puissant levier pour recruter des talents et les fidéliser. Si elle se compose de différentes facettes (contenu du travail, développement personnel, relations sociales, etc.), les salariés et les candidats ont tendance à se focaliser sur un élément bien précis : l’organisation et l’aménagement de l’entreprise. Pour preuve, 68% des sociétés considérées comme des Top Employeurs proposent des espaces de travail flexibles favorisant le partage et le travail collaboratif pour attirer de nouveaux talents [9]. Un enjeu de taille dans la mesure où les bâtiments ont un impact sur la santé, le bien-être et la performance : 45% des salariés affirment qu’une mauvaise ambiance au bureau nuit à leur productivité et 21% qu’un mauvais environnement de travail diminue leur performance [10].

Au moment de la visite des locaux, notamment lors de l’entretien d’embauche, le candidat pourra également être séduit par le cadre de travail proposé par l’entreprise. Un aménagement intelligent, des espaces lumineux ou encore un vrai confort sonore : autant d’éléments qui pourront lui donner une bonne « première impression » et l’aider à se projeter au sein de la société. Par la suite, il faudra néanmoins veiller à lui proposer un environnement de travail à la hauteur de ce qu’il a déjà découvert, dans un souci de fidélisation.

 

Améliorer l’environnement de travail : un devoir pour attirer les talents en entreprise

Plus demandés et, par conséquent, plus exigeants, les talents sont nombreux à faire du bien-être au travail une priorité. Rien que chez les millénials – un vivier important de compétences recherchées -, 33% des salariés seraient prêts à changer d’entreprise pour un meilleur environnement de travail [11]. Pour répondre à ces attentes nouvelles et recruter des talents en entreprise, les employeurs doivent donc se concentrer sur deux éléments : la qualité de l’aménagement et les différentes facettes du confort au travail (acoustique, qualité de l’air, luminosité et thermique).

 

Un agencement flexible et adapté aux attentes des équipes

Les entreprises en ont peu conscience, pourtant l’organisation de l’espace est une clé pour diminuer le turnover, notamment en centre d’appel, et ainsi conserver les meilleurs éléments. Dans ce domaine, l’un des secrets des entreprises qui attirent des talents est de mettre en place des espaces de travail flexibles et collaboratifs. Les tiers-lieux de travail sont d’ailleurs largement plébiscités pour leur qualité de vie, à l’image des flex offices et des bureaux mutualisés. Cela ne doit cependant pas se faire au détriment du compartimentage des espaces (bureau, salle de repos, salle de réunion, etc.), du design et de l’aménagement global.

Les nuisances sonores, un frein rédhibitoire pour les talents

Le bruit au travail est le mal du siècle : 6 salariés sur 10 se déclarent en effet gênés par les nuisances sonores en entreprise [12], au point qu’un tiers d’entre eux y portent même des protections contre le bruit [13]. Pour les candidats dont le profil est recherché – et qui ont parfaitement conscience que le bruit peut avoir des conséquences sur leur moral, leur humeur et leurs performances intellectuelles -, un environnement bruyant peut être rédhibitoire. Pour attirer les talents, l’entreprise devra donc œuvrer à l’amélioration de l’ambiance sonore au travail, notamment via une réorganisation de l’espace (compartimentage, isolation des sources de nuisances, etc.), le traitement acoustique des bruits intérieurs et l’isolation des bruits provenant de l’extérieur.

La pollution de l’air, à l’encontre de la fidélisation des talents

La qualité de l’air au travail, c’est aussi un enjeu majeur pour les entreprises. Un air pollué peut en effet avoir de nombreuses conséquences sur le bien-être et la santé des équipes : diminution des capacités de concentration, fatigue accrue et même augmentation des arrêts de travail. Difficile à déceler lors de l’embauche, un air vicié peut néanmoins complexifier la fidélisation des talents et l’exploitation de leur plein potentiel. Pour y remédier, certains gestes s’imposent : l’installation de matériels non polluants, l’optimisation du système de ventilation ou encore la régulation du taux d’humidité. Une décision doublement avantageuse puisqu’un bureau bien ventilé diminue de 35% le nombre d’arrêts maladie de courte durée [14].

 

La luminosité, au service d’un environnement de travail de qualité

Bien que la luminosité en entreprise soit souvent négligée par les employeurs, elle joue un rôle dans le bien-être global des salariés. À titre d’exemple, un open space exposé à la lumière naturelle permettrait à ses salariés d’avoir des nuits plus longues de 46 minutes en moyenne [15]. Ce confort a donc un rôle essentiel dans la qualité de vie au travail offerte aux candidats et aux équipes. Plusieurs bonnes pratiques peuvent d’ailleurs faire écho aux attentes des talents : un bon équilibre entre lumière naturelle et artificielle, une organisation de l’espace offrant une luminosité optimale, l’ajout de nouvelles sources de lumière, etc.

 

La température souffle le chaud et le froid en entreprise

En plus d’être une source potentielle de conflit, un mauvais confort thermique au travail peut entraîner fatigue, baisse de la concentration et diminution de la dextérité manuelle. Or, il convient d’offrir un environnement de travail optimal afin de conserver ses talents en entreprise. Plusieurs conseils permettent de travailler sur ce point : donner le pouvoir aux salariés de contrôler la température (fenêtre, thermostat, etc.), renforcer l’isolation, réduire les ponts thermiques et installer un système de régulation de la température.

Avec Kandu, travaillez à l’amélioration du confort en entreprise pour attirer les talents

Vous l’aurez compris : les profils les plus recherchés sont aussi les plus exigeants en matière de qualité de vie au travail. Pour répondre à leurs attentes et fidéliser des talents en entreprise, Kandu s’emploie à œuvrer sur chaque nature de confort (agencement, acoustique, thermique, qualité de l’air et luminosité) afin d’améliorer durablement l’environnement de travail proposé aux équipes.

Sources :

[1] Surmonter la pénurie de talents en 2018 – ManpowerGroup – 2018
[2] La performance économique et sociale des start-up numériques en France – Baromètre 2018 – EY – 2018
[3] Les Français et la fidélité à l’entreprise – OpinionWay pour les Editions Tissot – 2015
[4] Surmonter la pénurie de talents en 2018 – ManpowerGroup – 2018
[5] La performance économique et sociale des start-up numériques en France – Baromètre 2018 – EY – 2018
[6] Ces critères qui attirent les candidats pour choisir leur futur boss – JobiJoba – 2017
[7] Les Millennials et le travail : l’entreprise au défi – Cegos – 2017
[8] L’évolution de la qualité de vie au travail en chiffres – Adecco – 2018
[9] Ces critères qui attirent les candidats pour choisir leur futur boss – JobiJoba – 2017
[10] La qualité de vie au travail et la performance  – Toluna pour Interface – 2019
[11] Les millennials au travail au-delà des idées recçues – CBRE – 2016
[12] Bruit, Santé Auditive et Qualité de Vie au Travail : quelles réalités ? – IFOP pour l’Association Journée Nationale de l’Audition – 2018
[13] Audition & Santé : de l’alerte à l’alarme – IFOP pour la Journée nationale de l’Audition – 2019
[14] Risk of sick leave associated with outdoor air supply rate, humidification, and occupant complaints – Milton DK, Glencross PM, Walters MD – 2000
[15] Impact of Windows and Daylight Exposure on Overall Health and 2 Sleep Quality of Office Workers – A Case-Control Pilot Study – 2014

 

Découvrez nos solutions pour les bureaux et les espaces de séminaire

Bureaux & coworking

Stimulez l’efficacité et la productivité des équipes